fbpx
+32 486 99 58 68 • contact@fredcolantonio.com | L'attitude des Héros

La crédibilité de l’information sur le web, ou pourquoi laisser à Steve Jobs (et à tous les autres) ses derniers mots…

RÉSUMÉ : Vous est-il déjà arrivé de relayer une information en toute bonne foi, alors qu’elle est fausse ? Il m’est arrivé de repérer un partage d’informations erroné (mauvais auteur attribué à une citation – quant l’auteur est cité… –, chaîne, hoax, etc.) Retour sur un fléau banalisé – le partage de tout et n’importe quoi – et sur une nécessité fondamentale : vérifier l’information.

Ce n’est pas parce qu’une information est partagée massivement qu’elle est fondée

Dans cet article, je veux mettre l’accent sur l’importance de vérifier ses sources avant de lire, croire, partager et relayer ce que nous trouvons sur le web, même lorsque l’information vient de personnes considérées comme crédibles.

Pour le criminologue que je suis, le positionnement que j’ai adopté sur L’attitude des Héros est l’analyse de la trajectoire et de la psychologie de personnalités hors du commun pour en extraire l’essence. Il y a tellement de citations fausses, mythes et légendes urbaines qui circulent à leurs propos que je cherche à ne m’appuyer que sur des faits avérés et vérifiés (déformation professionnelle oblige…)

Soyons attentifs à ce que nous lisons et partageons en le tenant pour vrai

Dès qu’il s’agit de faire dire à d’autres des mots qu’ils n’ont pas dits, le jeu devient clairement dangereux et peut conduire à des situations désastreuses. Entre info, fausse info et intox, la place pour la confusion et le risque de perdre en crédibilité est grand, sans même parler des conséquences plus ou moins volontaires sur la manipulation des internautes qui nous lisent.

Sur le web, de plus en plus de personnes proposent des contenus en tout genre et de tout type.

De plus en plus de personnes veulent adopter cette position de leader d’influence, de personnes ressources.

C’est un moyen pour beaucoup de se créer une crédibilité pour ensuite monétiser des produits en ligne (webinaires payants à la suite de contenus offerts gratuitement par exemple).

Un exemple : les [soi-disant] derniers mots de Steve Jobs

Dans ce mouvement général, souvent, la course au partage d’informations prime sur la qualité du contenu ou tout simplement sur le côté avéré de ce qui est partagé. Un exemple récent : sur sa page Facebook, une personne bien suivie relaie à grands renforts d’émotion les soi-disant derniers mots de Steve Jobs.

Le texte dit ceci :

«Je suis arrivé à l’apogée du succès dans le monde des affaires.

Aux yeux des autres, ma vie est un exemple de réussite.

Cependant, en dehors du travail, j’ai eu peu de joie. En fin de compte, la richesse est tout simplement un aspect de la vie auquel je me suis habitué.

En ce moment, allongé sur le lit de malade et me rappelant toute ma vie, je me rends compte que toute la reconnaissance mondiale et la richesse qui m’ont rendu si fier de moi, ont pâli et ont perdu tout sens devant la mort imminente.

Dans l’obscurité, je vois les clignotants verts des appareils médicaux, entend leurs ronflements mécaniques et ne peut que sentir que le souffle de l’esprit de la mort s’approche de plus près …

Maintenant, je sais que lorsque nous avons accumulé suffisamment de richesses au cours de notre vie, nous devrions poursuivre d’autres quêtes qui ne sont pas liés à la richesse …

Cela devrait être quelque chose de plus important comme peut être les relations avec les autres, l’art, un rêve de jeunesse etc…

La recherche illimitée de la richesse ne fera que transformer une personne en un être tordu comme moi.

Dieu nous a donné l’intelligence pour ressentir la présence de l’amour dans le cœur de tout un chacun, et non les illusions provoquées par la richesse.

La richesse, pour laquelle j’ai tant lutté et que j’ai obtenue dans ma vie, je ne peux pas l’emporter avec moi. Ce que je peux emporter, ce ne sont que les souvenirs résultant de l’amour.

Ce sont là les vraies richesses qui vous suivent, vous accompagnent, qui vous donnent la force et la lumière pour continuer.

L’amour peut voyager des milliers de kms. La vie n’a pas de limite. Allez où vous voulez aller. Atteignez la hauteur que vous souhaitez atteindre. Il est dans votre cœur et dans vos mains.

Quel est le lit le plus cher du monde? C’est le lit de malade …

Vous pouvez engager quelqu’un pour conduire votre voiture à votre place, pour vous faire gagner de l’argent, mais vous ne pouvez engager personne pour tomber malade à votre place.

Les biens matériels perdus peuvent être retrouvés. Mais il y a une chose qui ne peut jamais être retrouvé quand on la perd. C’est la Vie.

Quand une personne entre dans la salle d’opération, il se rendra compte qu’il y a un livre qu’il n’a pas encore fini de lire – C’est le Livre de la Vie saine.

Quel que soit le stade de la vie, ou nous sommes à l’heure actuelle, nous devrons un jour faire face au moment où le rideau tombe.

Je vous souhaite beaucoup d’amour pour votre famille, pour votre conjoint, pour vos amis.

Prenez soin de vous. Aimez les autres.

C’EST CELA LA RICHESSE, L’AMOUR MANIFESTE.

Steve Jobs»

Si les mots sont touchants et certainement pertinents à plus d’un titre, ce texte n’a jamais été prononcé par le co-fondateur d’Apple décédé le 05 octobre 2011.

Ce n’est pas parce qu’on place un discours, aussi louable soit-il, dans la bouche d’une personnalité que ça lui donne plus de crédibilité ou de droit à être considéré comme une information fondée.

De l’aveu de sa sœur même, Mona Simpson, les derniers mots de Steve Jobs furent « oh wow, oh wow, oh wow. » (source : http://www.nytimes.com/2011/10/30/opinion/mona-simpsons-eulogy-for-steve-jobs.html )

Connaissant la personne à l’origine du partage, je lui ai communiqué en privé les sources qui démontent et démontrent l’inexactitude du propos. Je lui ai écrit :

« Ce message prétendument assigné à Steve Jobs est un hoax : c’est un faux de toute pièce. Sources :

https://hoax-net.be/mise-point-derniers-mots-de-steve-jobs/

http://www.francetvinfo.fr/replay-radio/le-vrai-du-faux-numerique/non-steve-jobs-ne-s-est-pas-qualifie-de-tordu-sur-son-lit-de-mort_1790067.html

C’est important de partager l’inspiration, mais ça l’est tout autant de vérifier ses sources. »

 

Mon interlocuteur m’a remercié mais, à ce jour, a laissé sa publication en l’état. Il laisse ainsi consciemment dans l’ignorance, dans l’erreur ou dans une certaine forme de manipulation toutes les personnes qui ont réagi à sa publication. Je trouve ça dommage, d’autant qu’elle fait à son tour l’objet de partages, multipliant et entretenant ainsi d’autant la diffusion de l’information erronée.

Personne n’est à l’abri d’une erreur ou d’un partage d’information erronée

Ca m’est déjà arrivé aussi. Dans ce cas, mieux vaut le reconnaître et corriger le tir que faire comme si de rien n’était, surtout et d’autant plus lorsqu’on a de l’influence sur une communauté qui nous lit, qui nous écoute, qui nous fait confiance.

La crédibilité se gagne avec le temps, la vérification des informations publiées et l’humilité de reconnaître lorsqu’on s’est trompé.

Si l’audace est toujours récompensée, la transparence l’est tout autant à terme.

Lorsqu’on tient à sa crédibilité et, par extension, à sa réputation, mieux vaut peut-être prendre la parole moins souvent mais de manière fondée et vérifiée.